Les Musiques de l'Exil
Danemark

Claude Torres
Copyright © 2014


Carte du Danemark en Yiddish
Exil vers la Suède

Le Danemark signa un pacte de non agression avec l'Allemagne en 1939, espérant garder sa neutralité comme il l'avait fait lors de la Première Guerre mondiale. Cependant, l'Allemagne rompit cet accord le 9 avril 1940 et occupa le Danemark.
À l'automne 1943, les autorités danoises furent prévenues d’une rafle imminente des Juifs danois par la SS. La Résistance organisa alors une opération de sauvetage au cours de laquelle les pêcheurs danois les conduisirent en lieu sûr en Suède, pays neutre. En raison des persécutions antisémites, 7742 personnes ont fui vers la Suède. À la fin de la guerre, un total de 20.000 réfugiés danois, juifs et non-juifs, avait trouvé refuge en Suède, ce qui a constitué le plus grand flux de réfugiés de l'histoire récente.
L'histoire de la persécution nazie des Juifs danois a souvent été éclipsé par la célébration, justifiée, des mouvements de résistance et des victimes de persécution politique. Ainsi, l'accent a souvent été mis sur les sauveteurs plutôt que sur les victimes.
La vie en Suède et en particulier le retour vers le Danemark en 1945 n'ont pas été des expériences faciles pour tous. Tous n'ont pas retrouvé leur propriété intacte et malgré une prise en charge par les autorités, ils n'ont pas tous pu reprendre leur vie de famille normale. Certains sont décédés en Suède

Herman David Koppel Chaim Ritterband
Rudolph Hermann Simonsen Victor Borge (Rosenbaum)