Zygmunt Mycielski, compositeur, écrivain et musique, b. 17 août 1907, Przeworsk, d. 5 août 1987, Varsovie, Pologne.
Diplômé de l'école secondaire à Cracovie, où il a étudié la musique au Père Bernardino Rizzi, un compositeur italien, organiste et chef d'orchestre de chœurs. Depuis 1928, sur les conseils de Karol Szymanowski , il a poursuivi sa formation musicale à l'École Normale de Musique de Paris avec Paul Dukas et Nadia Boulanger. Il a été actif dans l'Association des jeunes musiciens polonais à Paris, où il était président de 1934-36. En 1936, il est retourné dans le pays et a pris la composition, la critique musicale et du journalisme.
Il prend part à la Seconde Guerre mondiale, dans la campagne de Septembre 1940 en France. En tant que soldat dans l'armée polonaise était au Stalag, puis a été envoyé à un travail forcé dans agriculteur allemand. Après la guerre, il revient au polonais.
Entre 1946-1948 et 1957-1959 co-rédacteur en chef du "Mouvement Musique" , de 1960 à 1968, il fut rédacteur en chef du magazine. Co-rédacteur en chef de Res Facta, Année de Chopin et études de Chopin. En 1955, publiée dans la "Revue de la culture" article critiquant isolement en culture polonaise du travail de compositeurs dans le monde. Après l'invasion des troupes du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie publiée dans le Parisien "Kultura" Lettre ouverte aux musiciens tchèques et slovaque , qui l'ont rencontré pour les restrictions des autorités communistes: un éditeur de fonctions photo "Mouvement Musique" , en tenant la fiche personnelle de la censure et l'interdiction des voyages à l'étranger. En 1974, il a signé une lettre de 15 intellectuels et artistes aux autorités communistes de demander l'accès aux Polonais résidant dans l'Union soviétique en contact avec la culture polonaise et leur propre éducation. En 1975, 59 intellectuels ont signé un mémorandum aux autorités dans le cadre des modifications proposées à la Constitution. En 1978, il a participé à la prise illégale de la Société pour les cours universitaires, agissant dans les milieux étudiants.
Entre 1947-1948 et 1952-1954 Zygmunt Mycielski était vice-président, en 1948-49, président du Conseil général de l'Union des Polonais compositeurs dans les 1985-1987 ans - un membre du présidium . Dans les années 1954 à 1957 et de 1960 à 1983 faisait partie de la commission des admissions FPC. A partir de 1983, il était membre d'honneur de l' Union des Compositeurs polonais.
était le récipiendaire de nombreux prix: en 1952, a reçu le Prix de l'Etat pour le troisième degré, Symphonie n ° 1 ", polonais Symphony" (1951), deux fois en 1954 et 1987 - Prix de l'Union des Polonais compositeurs en 1955 - Prix du ministre Culture et des Arts de la Silésie Ouverture pour orchestre et deux pianos (1948), en 1961 - un prix spécial Concours Musical Prince Rainier III de Monaco pour la Deuxième Symphonie (1961), en 1981 - le ministre de la Culture et des Arts. Il a également reçu la Croix de Chevalier (1953) et Commandeur de l'Ordre de la Polonia Restituta Ordre de la Bannière du Travail (1955) et l'Ordre de Mérite culturel à Monaco.
Zygmunt Mycielski a été enterré dans Wiśniowa sur le Wislok, où, en 1988, à l'initiative de la Société d'Andrew a été fondée Szypuła eux. Zygmunt Mycielski. Lorsque le magazine a été fondé en 1990 "diapason" , mettant l'accent sur ​​la documentation et la promotion de la vie et l'œuvre du compositeur. En 1990, il a été exécuté par la Télévision polonaise film Zygmunt Mycielski. Esquisse pour un portrait.
décision Zygmunt Mycielski son héritage créatif a été déposé Zwolskiej-Steszewska Barbara et John Stęszewski à Varsovie. L'archive contient, entre autres, croquis, des manuscrits et des éditions de la composition, les références musicales et littéraires, abondante correspondance et les journaux publiés dans l'unique officiel 1950-1959 (Sparks, Varsovie 1999) et log Kind (Sparks, Varsovie, 1998).
Compositions
  • Trois chansons pour soprano et piano de mots Norwid, Emil Zegadłowicz et propre (1929-30)
  • Deux chansons pour soprano et piano paroles de Marie-Pawlikowska Jasnorzewska et propre (1932)
  • Quatre Préludes pour piano et violoncelle (1934)
  • Cinq chants de mariage aux paroles de Bruno Jasienski * (1934)
  • Cinq (ou six) miniatures pour piano (1934)
  • Trio pour piano, violon et violoncelle (1934)
  • Trois chants de Petron pour soprano et piano (1935)
  • Narcisse ballet (1936)
  • Lamento di Tristano pour les petites orchestre symphonique, la mémoire de Karol Szymanowski (1937-1947)
  • Fiat Voluntas Tua offertoire pour piano ou orgue et Deux violoncelles (1943)
  • Cinq esquisses symphoniques (1945)
  • Salut cinq chansons pour baryton ou mezzo-soprano et piano de mots de Czeslaw Milosz * (1946-1948)
  • Portrait d'une muse pour réciter la voix, chœur mixte et 15 instruments à la parole de Konstanty Ildefons Gałczyńskiego (1947)
  • Silésie Ouverture pour orchestre et deux pianos * (1948)
  • Prélude pour violon et piano (1948)
  • Fleurs sur la bonne voie pour chœur mixte a cappella les paroles de Konstanty Ildefons Gałczyńskiego * (1950)
  • Symphonie n ° 1 ", polonais Symphony" * (1951)
  • Elégie pour violon et piano (1951)
  • Birch [version] pour soprano et piano de mots Iwaszkiewicz (1951)
  • Birch [version II] pour soprano et quintette à cordes à la Iwaszkiewicz mots (1952)
  • Fun in Lipiny ballet en un acte (1952)
  • Quatre chansons de Mazovie pour chœur et orchestre (1952)
  • Six Préludes pour piano * (1954)
  • Concerto pour piano (1954)
  • Nouveau lyrist Mazovie et les 10 dernières mélodies pour soprano, baryton, chœur mixte et orchestre (1955)
  • A l'année 6 chansons pour baryton (ténor profondo) et piano de mots Iwaszkiewicz * (1956-1967)
  • Variations en mathématiques pour petit orchestre (1957)
  • Symphonie n ° 2 * (1960-61)
  • Concerto pour piano n ° 2 (1962)
  • Symphonie n ° 3 «Sinfonia breve" * (1967)
  • Cinq Préludes pour quintette à cordes et piano (1967)
  • Rédigé tôt le matin pour ténor et piano profondo les paroles de Czeslaw Milosz (1971)
  • Symphonie n ° 4 * (1972)
  • Symphonie n ° 5 * (1977)
  • Six Songs for Orchestra (1978)
  • Variations sur un petit orchestre à cordes (1980)
  • Fantaisie pour orchestre (1981)
  • Trois Psaumes pour baryton solo, chœur et orchestre (1982)
  • Le repos éternel pour chœur mixte ou harmonium solo (1983-84)
  • Liturgie Sacrée pour choeur et orchestre (1983-84)
  • Huit chansons aux paroles de Zbigniew Herbert (1983-84)
  • Symphonie n ° 6 (1985-86)
  • Certaines parties de la chorale et un orchestre de petits mots à Słowacki (1987)
Documents choisis
  • Deux lettres de Zygmunt Mycielski en 1952 , "Musique" Mouvement 2008 N o 5, p.9-10
  • La plupart apprécier l'art qui vient naturellement . Entretien avec Jan Zygmunt Mycielski Stęszewski , "Music Movement" 1987 n ° 13
  • Zygmunt Mycielski [numéro consacré au compositeur] , "Kamerton" 2002, no 1-2
  • Zygmunt Mycielski [numéro consacré au compositeur] , "Kamerton" 2004, no 1-2
  • Ludwig Erhardt propos de Zygmunt Mycielski - ceux qui ne connaissent pas, "Music Movement" 1998 n ° 16
  • Markowska Elizabeth Zygmunt Mycielski , "Res Facta Nouvelle» 1992 n ° 1
  • Steszewska Jan Zygmunt Mycielski. dans: Encyclopédie de la musique PWM (biographie Partie, édité par Elizabeth Dziębowskiej), t "m" , PWM, Cracovie 2000
  • Szoka Marta "Liturgie sacra" Zygmunt Mycielski - tremendum et fascinosum mystère. dans Musique Polonaise 1945-1995 (éd. Christopher volaille, Teresa Malecka, Krzysztof Szwajgier) , l'Académie de Musique de Cracovie, Cracovie 1996
  • Tarnawska-Kaczorowska Krystyna (dir.), Melos, logos, ethos. Matériaux colloque sur la créativité F. Dabrowski, S. Kisielewski, Z. Mycielski , FPC, Varsovie 1987
Zygmunt Mycielski
SZKICE I WSPOMNIENIA

Wydawca: WIĘŹ
EAN: 9788388032202
ISBN: 83-88032-20-8
Zygmunt Mycielski
Dziennik 1960–1969

ISBN 83-207-1660-8
ROK WYDANIA 2000
Publications
  • Officiel 1960-1969 , Sparks, Varsovie 2001
  • Postludes , PWM, Kraków 1977
  • Officiel 1950-1959 , Sparks, Varsovie 1999
  • Quasi-quotidienne , Sparks, Varsovie, 1998
  • Remarques sur la musique et les musiciens , PWM, Kraków 1961
  • Les esquisses et les souvenirs , bibliothèque «liens», Varsovie 1999
  • Escape from le personnel , PEW, Varsovie 1957